• 5 à 7 assez particulier

    La semaine dernière, une journée presque comme une autre, depuis un moment dès qu'on a un peu de temps sur nos journées de travail l'ambiance se fait chaude et on joue pas mal par mail, cette fois là ça dure toute la journée à tel point qu'arrivé le milieu de l'après midi on est tous les deux dans un état d'excitation terrible, je lui ai décris ma tenue et ça semble lui avoir plu, ses idées me plaisent aussi, on est très doués pour se chauffer mutuellement, lorsqu'il me parle mal je m'excite vite et je sais comment le provoquer aussi d'autant que j'adore le savoir excité, je fonds lorsqu'il me dit qu'il bande en pensant à moi … 

    Alors que je ne m'y attends pas du tout, il propose de venir me chercher à la sortie du boulot et de me ramener chez moi. Malheureusement, je n'ai pas beaucoup de temps, ce n'est pas le jour. Il me répond que lui non plus. Il n'a pas longtemps à insister pour que j'accepte sa proposition, les retours en voiture tous les deux m'ont tous laissés un souvenir des plus délicieux, on fera juste le voyage en voiture de mon boulot à chez moi c'est décidé, cette fois pas d'arrêt pour faire des bêtises … 

    Il passe donc me prendre en fin de journée à l'endroit habituel mais le trajet du retour va durer plus longtemps que prévu à cause des embouteillages, c'est le jour des vacances parisiennes et tout le monde est de sortie, c'est encore plus bouché que d'habitude. On discute de tout et de rien, nos échanges sont toujours plus chauds par mail que lorsqu'on se retrouve de visu, je suis timide malgré ma grand gueule et j'ai toujours du mal à oser d'autant que je sais que lui le fait très bien. Ce n'est pas mon Maître qui est venu me chercher mais je sais qu'il va tenter quelque chose, je n'ai qu'à attendre, j'aime me laisser faire et il fini par me dire qu'il est certain que je suis déjà excitée alors que rien de particulier n'est prévu et que même la conversation est plutôt sage !

    Il n' a pas tort, il me connaît trop bien, et ne se gêne pas pour aller vérifier. Il pose sa main sur ma cuisse en me regardant avec ses yeux qui pensent sexe, passe sa main dans mon leggin puis directement dans ma culotte et me dit : 

    - Ah oui quand même, tu mouilles bien ma petite salope !

    J'ai presque honte qu'il aie raison, je me sens comme une petite fille prise en faute, en même temps j'adore lorsqu'il me bouscule un peu et prend sans demander, et le malaise ne dure pas bien longtemps, le plaisir prend vite le dessus sur la honte. Je dis vite parce qu'il me connait bien et sait qu'en titillant bien mon petit clito je vais vite atteindre le plaisir. Il est doué de ses mains et de ses doigts, avec lui je ne peux pas résister, c'est terrible et ça ne rate pas, je sens vite la chaleur envahir mon ventre et me remplir, cette fois il ne m'interdit pas le plaisir et m'y encourage même je ne me fais pas prier et c'est bien vite que le premier orgasme arrive, terrible !

    Mais il ne s'arrête pas pour autant, il joue avec moi et avec mon plaisir à ‘en rendre dingue, ne me laissant aucun répit, il me branle avec la précision d'un chirurgien avant de m'enfoncer ses gros doigts dans la chatte, m'achevant littéralement, je ne contrôle plus rien, les orgasmes s'enchainent, il ne semble pas vouloir s'arrêter, j'ai tendance à serrer les cuisses comme pour lui interdire un accès trop direct à mon intimité mais il trouve toujours un moyen de parvenir à ses fins, se repliant sur mon bourgeon lorsque je l'empêche d'accéder à ma fente ou me fouillant plus profondément lorsqu'enfin il peut revenir en moi. Je jouis fort, heureusement que les vitres sont fermés, je me tords sur mon siège et je sens ma culotte plus que trempée, mon leggin commençant lui aussi à être humide, je gémis, je ne cherche même pas à retenir mes cris, c'est trop bon, il prend un malin plaisir à me le faire remarquer, me disant que les gens me voient m'offrir ainsi et jouir au beau milieu des embouteillages, ça m'excite encore plus, je n'en peux plus, trois, quatre, cinq, six fois il me fait jouir un truc de fou !Il a assuré, ce n'était pas prévu mais je sens bien que c'est le Maître qui s'occupe de moi et il le fait admirablement. 

    Bien sûr maintenant que j'ai pris mon pied j'ai bien envie de lui faire plaisir, enfin le temps de retrouver un peu mes esprits quand même, je sens ma culotte trempée de mouille, j'ai vu sa main lorsqu'il l'a sorti de mon leggin, je me sens un peu honteuse encore mais ouf quel pied ! 

    Il me fait comprendre que ça l'a beaucoup excité de s'occuper ainsi de moi, il me fait poser ma main sur son pantalon et je le sens déjà bien raide, il bande dur, très excitant !

    Je me dis que je le branlerais bien, pour son plus grand plaisir, il me dit se sentir comprimé dans son pantalon et m'aide à en extraire son sexe luisant, m'invite à le prendre en main ce que je commence d'ailleurs à faire, j'aime sentir sa queue dans ma main, le sentir surtout si excité, c'est un délice. Mais apparemment il a une autre idée en tête ce n'est pas ma main qu'il veut mais ma bouche et il ne se prive pas de réclamer. Le problème, c'est que nous sommes dans les embouteillages et qu'en plus il ne fait pas encore vraiment nuit, je n'ai pas trop envie qu'on me voit faire ça, une fois encore la honte de me dire que les gens peuvent me voir en train de le sucer comme ça, que vont ils penser ? Je perds un peu pied et il s'en rend compte, il le fait même exprès dans ce but je commence à le réaliser.

    Voyant que j'ai bien compris ce qu'il désire mais que je ne m'y met pas, il me dit qu'il me laisse 5 minutes pour me décider moi même à le faire sinon il sera obligé de m'y forcer, je le branle toujours mais il en veut plus, il est direct et très cash, il ajoute qu'il sait que j'en ai envie, que ça m'excite mais que je n'ose pas, il veut que je le fasse et il affirme qu'il va bientôt sentir mes lèvres sur sa queue quoi qu'il en coûte ! 

    J'essaie de négocier mais rien n'y fait, il est inflexible, je commence à comprendre que l'issue est trouvée, jamais je n'aurais pensé pouvoir faire ça un jour, encore moins qu'on pourrait m'y forcer et enfin nullement que l'idée puisse m'exciter.

    Il ne parle pas dans le vent, 5 minutes plus tard, il m'attrape les cheveux de manière assez brutale et tire ma tête vers sa queue bien raide qui n'attend que ça, aucune douceur de sa part et cette fois il me fait vraiment mal, j'aurais envie de le gifler mais il sait que je ne le ferai pas. Il sait aussi que si je ne veux vraiment pas je peux prononcer le mot mais je suis trop fière pour ça et ce serait trop bête pour une simple petite pipe. Je résiste et il finit par me lâcher mais il me dit : 

    - Soit tu t'y mets toi même maintenant soit je m'arrête tout de suite sur la bande d'arrête d'urgence, je sors de la voiture, viens ouvrir ta portière et t'attrape par les cheveux pour t'obliger à me sucer devant tout le monde !

    Je prends peur parce que je ne sais pas s'il en est vraiment capable ou pas, je ne veux pas le savoir en fait mais ce n'est pas impossible.

    Je me résous à obéir et à cet instant il le comprend, je me concentre tout ce que je peux pour faire abstraction des voitures qui nous entourent, je suis en stress mais aussi très excitée, j'essaie encore de tergiverser en prétextant qu'un camion est à côté ou qu'une voiture est trop près mais il s'en moque, du coup je finis par m'exécuter, je défais ma ceinture après lui avoir demandé si je pouvais, me baisse, prends son sexe en bouche et je le lèche, le suce, le déguste, tout mouillé lui aussi, il pose sa main sur ma tête, m'encourage, me force un peu comme j'aime, je le sens terriblement excité, il envahit toute ma bouche, ça ne dure pas bien longtemps et je reçois son plaisir en pleine gorge, Délicieux ! Il fournit beaucoup, il semble que ça fasse un moment qu'il ne s'est pas vidé et je le branlais déjà depuis un bon moment. Il a gagné, comme toujours, mais je n'ai rien perdu, bien au contraire, une fois de plus il m'a poussé à me surpasser et à oser !  

    Ce petit 5 à 7 a permis à mon Maître de bien installer sa domination. Je savais que moi je lui étais soumise. Maintenant je sais que lui tient bien son rôle de Maître et que c'est bien lui qui décide, je l'ai provoqué, j'ai voulu un Maître, un vrai, je suis servie ! 

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    dominator
    Vendredi 18 Février 2011 à 11:32
    slt cochonne! g adorer t'es photo et t 'es articles ! si tu cherche un autre dominateur je suis la p'tit garce alor fait le moi savoir sinon t'auras pas de fesser!
    2
    Dominique2
    Samedi 19 Février 2011 à 16:53

    Bonjour Cassandra

    Tu as réfléchi et compris toute la teneur d'une telle relation avant même de t'y engager, et je te félicite. La réflexion est aussi importante que l'action, si ce n'est davantage.

    Je vais te suivre avec intérêt, sachant que l'écriture n'est pas une corvée, et pas seulement une exhibition, c'est aussi et surtout un support et une aide à la réflexion.

    Enfin, je constate que tu es déjà une belle petite salope qui a besoin d'un mentor, d'un guide, d'un protecteur.

    Je te souhaite longue soumission et épanouissement.

    Dominique

    3
    bogoss38 Profil de bogoss38
    Lundi 4 Juillet 2011 à 18:35

    tres bien sa!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :