• LA SEANCE - Plug

    Il prend le gel que j'ai amené et en fait couler une bonne quantité qu'il s'applique à bien étaler ou pourrais-je dire à tartiner ma chatte et mes fesses, la sensation est rafraichissante et encore une fois flippante compte tenu de la quantité. Et de nouveau, des photos. Je commence à m'y faire, emportée par la séance et maintenant bien dans mon rôle.

    Il saisit la ficelle des boules et tire dessus d'un coup sec, une première sort, m’arrachant un gémissement appuyé, puis la seconde, encore plus terrible, c'est... perturbant !
    Et il recommence à me doigter l’anus il insère deux doigts bien profondément, il tourne, écarte, et force à présent. Ca commence sérieusement à me faire bien mal quand même, je lui demande donc d'y aller plus doucement. J'ai l'impression qu'il tient compte de ma demande ou alors c'est moi qui m'habitue, je ne sais pas. Il s'arrête, à la place de ses doigts, il me met un plug, pas très gros mais qui m’arrache un petit cri que je ne peux retenir car il le met en place sans aucune douceur, ça a le don de m’exciter encore plus, je me sens chienne et honteuse mais c’est trop bon ! Il joue un peu avec ce petit plug, déclenchant mes gémissements puis le met bien en place. Je sais qu'il va maintenant s'attaquer à ma petite chatte.

     

     Pluggée

     

    Ce qu'il fait sans me laisser souffler. Il y insère directement, deux puis 3 doigts, je le sens forcer pour s'enfoncer. La douleur est supportable. il met du cœur à l'ouvrage si j'ose dire. Je pense qu'il se fait plaisir à m'ouvrir, a voir jusqu'où il peut aller. Je perds la notion du temps. Plus de douceur du tout, il me fouille carrément, écarte ses 3 doigts enfoncés en moi, tourne sa main. Il me fait bien mal pour le coup, j'essaie de me détendre le plus possible pour bien m'ouvrir, d’écarter plus encore les cuisses. Le plaisir s'invite alors, je ne peux plus résister, je ne contrôle plus rien. Je demande l'autorisation de jouir, en suppliant presque, il me l'accorde. Quel libération ! Ma jouissance est violente et me terrasse, il en profite pour insérer un quatrième doigt. La douleur devient difficilement supportable et puis d'en seul coup j'ai peur. Je sais où il veut en venir, il aimerait bien me fister. Du coup je me contracte un peu de nouveau. Je lui dis stop mais il ne s'arrête pas, ce n’est pas moi qui décide, il sait que si je veux vraiment mettre fin à cela, je n'ai qu'à prononcer le "stop word" dont nous avons convenu et comme je ne l'ai pas encore prononcé, il ne s'arrête pas, je me sens pleine de lui, sensation plus que nouvelle pour moi, je gémis de douleur, je crie même un peu, avec ma main je tape sur le lit tellement je n'en peux plus et lui continue à forcer encore, le plaisir et la souffrance sont intimement liés à cet instant.

     

     

     Fist

     

    Et puis sans retirer ses doigts, il s'arrête de bouger et là j'entend de nouveau l'appareil photo.  Il retire ses doigts et attrape un gode d'une bonne taille, l'enduit de gel et me l'enfonce directement dans la chatte, je le connais ce jouet là, il est aussi long que large, je le sens plus que bien. Je lui redemande d'y aller doucement mais il me répond qu'il est le Maître et qu'il fait ce qu'il veut avec moi. Bizarrement, ses propos ne font que renforcer mon excitation qui prend le dessus sur la douleur, j’aime lorsqu’il m’impose les choses, lorsqu’il me parle mal et de nouveau je me laisse aller à la jouissance, une jouissance toujours plus intense alors qu’il met en route les vibration sur gode. Il a l'air de vraiment apprécier tout cela lui aussi. Après avoir encore joué un peu avec le gode, il finit par le retirer, je suis haletante, je me sens vidée.

     ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    bogoss38 Profil de bogoss38
    Lundi 4 Juillet 2011 à 18:28

    un bon fist sa fait du bien....tu es une bonne soumise

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :