• Séance au champagne

     Séance au champagne

    Mon Maître a prévu une "séance" un peu particulière. En effet, nous nous voyons régulièrement pour des petits 5 à 7 mais c'est bien difficilie d'organiser ces rencontres sous forme de séances. Au mieux quelques ordres sont donnés et je m'exécute. Ce qui est tout de même, en général, assez difficile pour moi vue la proximité des autres voitures sur l'autoroute (les embouteillages ne m'aidant pas) et aussi le lieu où nous nous arrêtons qui n'est autre qu'un parking de parc donc tout de même assez fréquenté. 

    Mais cette fois mon Maître souhaite vraiment transformer ce 5 a 7 pour en faire une séance. Sûrement pour m'entraîner sur des terrains où je suis très mal à l'aise et, de ce fait, se poser comme un Maître intransigeant, ferme et autoritaire. Tout ce que j'aime en fait. J'ai même reçu des instructions simples, concises mais précises : Une tenue qui se devra provocante et fort peu d'instructions finalement hormis celle de me montrer chienne comme jamais, salope comme Il m'a toujours voulu, plus dépravée et vicieuse que je n'ai jamais osé l'être. En somme me laisser gérer mais en m'ouvrant toutes les portes et en faisant tout pour me donner envie de me surpasser. J'avais compris aussi qu'il y aurait du champagne. Une bouteille pour 2 ce n'est pas énorme mais c'est assez pour lever les inhibitions comme on dit. Mais voilà je ne voulais pas que mon Maître croit que j'étais plus "courageuse" seulement à cause des effets de l'alcool. C'est pour ça que j'ai voulu commencer dès mon entrée dans la voiture. Je voulais que le Maître soit fier de sa soumise dès son arrivée et non pas seulement parce qu'elle était entreprenante sous alcool. De toutes façons mon Maître a tout fait pour que je sois "surmotivée" pour cette rencontre. Toute la journée n'a été que chauffage, c'est mentir encore car ça dure depuis plusieurs jours, mon Maître m'a privé de plaisir, de touchage non mais de consommation de mon désir oui. Pas de sexe donc, pas de jouissance pour moi. Mon Maître et moi nous nous sommes chauffés, Il m'a envoyé un récit des plus chauds qui j'avoue m'excite terriblement. Et de mon coté je l'aguichais en lui disant que j'avais une petite surprise pour Lui. Du coup, je me suis super motivée dans la journéee. J'ai effectué plusieurs touchages sans jouissance bien sûr et je Lui faisais des compte-rendus à chaque fois. J'appliquais un peu ce qu'Il me demande d'habitude pour Lui montrer que j'ai bien compris le but de tout ça avant les séances. Et puis j'ai mis les bas avant de partir du bureau. Je sais que plusieurs fois déjà Il m'avait demandé que je sois en bas et sans culotte. Là Il n'avait rien éxigé, me laissant choisir avec pour seule consigne de savoir le surprendre, mais j'avais envie d'arriver à Lui juste comme ça. Me balader dans la rue comme ça c'était très ... enfin je me sentais bien sexy. Mais je savais que cela ne suffirait pas. Mon Maître attendait de moi que je soit salope, dépravée et vicieuse. Et ce n'était pas la premiere fois qu'Il en faisait la demande mais là encore c'est un terrain assez difficile pour moi. Plusieurs fois déjà lors de rencontres précédentes j'avais prévu de lui dire un truc ou d'avoir une certaine attitude mais je n'osais pas. Là j'avais prévu mon coup. J'avais porté ma petite culotte toute la journée et je ne l'avais retiré qu'avant de quitter mon travail. Je l'avais mise dans la poche de mon manteau et comptais bien la donner à mon Maître dès mon arrivée pour bien Lui signifier que je ne portais rien sous ma jupe déjà bien courte. La petite culotte c'est quelque chose de physique. Je me suis dit que ce serait peut être un peu plus facile de cette manière. Il n'y a plus qu'à !!  

    Séance au champagne

     Je m'approche donc de sa voiture. Je sais qu'il m'observe dans le rétroviseur alors j'essaie d'adopter une demarche assurée. J'arrive, j'ouvre la portière. Je monte sans un mot, on se salue, sagement, même pas un "Bonjour Maître". Il me veut salope et dépravée, ça je le sais mais tout autant que j'aime voir en lui un Maître autoritaire et ferme, je sais qu'Il aime voir en moi la soumise rebelle qui doit être dressée. Ca fait parti du jeu, de nos échanges. Je ne perd pas de temps, je Lui tends ma main avec ma petite culotte violette, sexy à souhait, en Lui précisant que je viens juste de l'enlever avant de Le rejoindre. Je relève ma jupe pour Lui montrer que je ne porte pas de collants mais des bas, comme Il aime. Et puis j'ose enfin parler. Je L'invite à vérifier que le dessous que je Lui offre ne sort pas seulement de mon placard mais que je l'ai bien porté toute la journée ou presque ! J'avais osé Lui donner ma petite culotte, non sans mal quand même, donc je pouvais oser le reste, être un peu plus salope et provocante. Et je dois dire que j'ai adoré le faire, pour Lui, à cet instant j'étais déjà terriblement excitée par la situation et par mon statut de soumise assumée ! Humm Mon Maître me demande mon état d'excitation en chiffre sur une échelle de 12. Il le fait régulièrement pour savoir où j'en suis. Plutôt que de lui répondre et pour rester sur ma lancée, je Lui propose de vérifier par lui même et joins le geste à la parole en écartant encore plus les cuisses. Il passe sa main rapidement, trop à mon goût, et me demande de lui répondre. Je lui dis que je suis à 10. Mais je ne lâche pas prise il me veut salope, Il ne va pas être déçu. Je veux qu'Il repasse sa main sur ma petite chatte toute lisse. Ca fait deux jours que j'attends ça et je n'ai plus envie d'attendre. Je Lui rappele donc que pour bien commencer une séance, Il doit inspecter sa soumise. Il ne bouge pas. Une telle attitude me coûterait cher en temps normal mais Il sait que pour l'instant je ne fais que suivre Ses instructions. De manière provocante peut être mais je le fais ce qui est déjà un énorme progrès pour moi. Je pense donc qu'Il est mons strict qu'à l'ordinaire. En tout cas pour l'instant. Il démarre la voiture et queques mètres plus loin Sa main revient entre mes cuisses que je lui ouvre encore plus. Je le sens plus précis que la première fois. Il m'inspecte et j'adore ça.

    Séance au champagne

    Séance au champagne

    Il peut ainsi vérifier que je ne Lui ai pas menti et que mon excitation est déjà bien avancée. Lui aussi à l'air de beaucoup apprécier et je me sens encore mieux, plus à l'aise. Prete à continuer à être cette salope vicieuse qu'Il désire voir. 

    Séance au champagne

    Puis il retire sa main et m'informe qu'Il a Lui aussi une surprise pour moi et que je n'ai qu'à ouvrir la boite à gants pour la découvrir. Je m'exécute immédiatement et je découvre des boules de Geisha (ce qui me rappele que j'ai oublié les miennes et que je le paierai un jour ou l'autre), un plug assez petit mais très perturbant et du lubrifiant. Je sais ce qu'Il attend de moi même si il n'a rien ordonné. Malgré tout, pour choisir le bon, je Lui demande quel est le cadeau exactement. Et c'est tout naturellement qu'Il me répond : "Tous". Ha oui quand même !!! Je ne dis rien mais marque un instant d'hésitation. Mon Maître à lui aussi décidé de mettre la barre un cran plus haut. Mais je suis trop bien partie pour faire marche arrière. Je saisis donc les boules rapidement pour éviter d'avoir à trop réfléchir. Si je commence à réfléchir, je vais commencer à regarder partout, à penser qu'on peut me voir enfin bref à psychoter. Mais c'est incompatible avec le mode lâchage que mon Maître attend. Donc sans attendre, je commence à insérer les boules tout en racontant ma journée à mon Maître. Vu mon état d'excitation, les boules rentrent très facilement l'une après l'autre. Par contre j'ai du mal à retenir un ou deux gémissements. Mon corps commence déjà à réagir à ces boules qui s'agitent en moi et je dois me concentrer. Je souffle un bon coup pour relâcher la pression. Ben oui il reste encore le plug et je n'ai pas eu l'autorisation de jouïr alors ça ferait quand meme mauvais genre si je me laissais aller tout de suite. Au tour du plug, j'y étale un peu de gel et décide de l'insérer. Je préfère tenter par devant pour que ce soit plus agréable visuellement pour mon Maître. Ainsi Il a une vue bien dégagée sur mes bas, sur ma chatte ruisselante. Mais le travail s'avère difficile. Je change donc de stratégie, ... Il passera par derrière.Je me mets donc sur le coté comme je peux, relève les fesses et insère le plug. Une fois en place, je m'assois correctement sur le siège. Je ne parle plus, je me concentre pour que mon corps s'habitue à ce que je sois pleine de partout sans pour autant me laisser aller au plaisir.Il me faut un petit temps d'adaptation d'autant que mon Maître n'hésite pas à utiliser ses freins sans ménagement me faisant ainsi ressentir encore plus toute cette présence en moi. Je retiens mes gémissements. Je viens de passer à un bon 11.5 en état d'excitation et je peine à retenir mon plaisir. Malgré tout je finis par reprendre mes esprits. Je jette un coup d'oeil aux alentours. La route s'est un peu dégagée et la nuit n'est pas encore encore tombée. Je n'aurais jamais fait cela il y a encore un mois ou deux mais il semble que mon Maître ai réussi son paris. Le mode lâchage qu'Il a tant attendu semble être là. Mon Maître doit se rendre compte que j'ai un peu repris mes esprits et me demande si je peux ouvrir une bouteille de champagne. Premier instant de léger malaise, ce n'est pas que je ne veux pas mais au cas où je retiendrais mal le bouchon, je n'ai pas envie de casser le pare brise de la voiture. Du coup, mon Maître me demande seulement d'ôter la capsule et Il se chargera du reste. Je récupère les coupes, le bouchon saute et je nous sers. Instant exquis, pour la nouvelle année, notre nouvelle année, le champagne, en voiture ! Extra ! Fallait oser !

    Et nous approchons de notre lieu de coquineries, nous y voilà, mon Maître quitte l'autoroute, rejoignant un lieu à l'écart, un parking que nous avons déjà testé. La nuit tombe, pas mal de passage mais peu d'arrêts, un lieu finalement tout adapté à nous pour ces moments là ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :