• Séance au champagne - suite encore

    Ce moment des plus intense passé je me trouve toujours aussi sexuelle, ne perdant pas un instant pour me resservir une flûte de notre précieux liquide, me montrant toujours aussi tactile, charnelle, en demande d'attention Caresses, baisers, on ne cesse rien, l'ambiance reste chaude. Mon Maitre me demande ce que je voudrais, je ne tarde pas à Lui répondre : sa queue ! Mais avant je voudrais pouvoir lui  montrer vraiment ce que je sais faire avec une bouteille maintenant que celle-ci est vide. Sans même attendre une quelconque réponse de sa part je m'empare de la bouteille et la glisse à nouveau entre mes cuisses. Je Lui demande s'Il veut voir jusqu'où je suis capable de me la mettre ! Bien évidemment mon Maître me repond que oui.  Et sans perdre un instant je m'empare de la bouteille d'une main et me l'enfonce dans la chatte !Séance au champagne - suite encore

    J'aime  vraiment les pénétrations profondes. Je me baise encore avec cet objet de verre, comme je le fais parfois chez moi. De nouveau je  gémis et j'invite mon Maître à se saisir de ma nouvelle amie pour me combler. J'écarte les cuisses plus encore et tente de trouver la position idéale, posant un pied vers le levier de vitesse et l'autre carrément sur le tableau de bord humm position particulièrement offerte, excitante, je suis provocante, je me lâche complètement. Mon maître ne se prive pas, Il me défonce. Je prends à nouveau sa queue en main, je Le branle tandis qu'il me fait encore jouir, une fois, deux fois, allant plus profond encore, m'enfonçant la bouteille à la moitié dans ma chatte ouverte et dégoulinante ! humm un vrai délice là encore.   Séance au champagne - suite encore

    De nouveau mon Maître bande terriblement. Je Le vois assis dans son siège. D'ailleurs Il le recule et le penche en arrière. Sa queue est encore raide. Je l'entendrais presque m'appeler. Ce n'est pas la première fois, en voiture, que j'ai envie de venir Le chevaucher mais jusqu'à présent je n'avais jamais osé mais Sa position est presque comme un appel au viol ... Et puis j'en ai tellement envie. Alors je me déplace et viens comme je peux m'empaler sa queue dressée, relevant ma jupe largement au-dessus de ma taille, je l'enjambe et positionne ma fente au bout de sa tige avant de glisser sur celle, me perforant de se bite si bonne, en temps normal jamais je n'oserais, je vais me trouver exposée mais je m'en fous complètement J'essaie de placer mes jambes au mieux. Ce n'est pas évident mais bon je me débrouille. Vue ma position j'ai un peu de mal à me bouger et c'est mon Maître qui fait le nécessaire. Et puis je sens son gland toucher l'entrée de ma chatte trempée. Ma fente glisse inéluctablement sur sa bite qui ne cesse d'enfler. Je Le sens me pénéter, je n'attendais que ça, qu'Il me baise enfin. Grace à l'appui tete auquel je m'accroche férocement je bouge volontiers sur sa queue, ne lui laissant pas tout faire.   Je m'empale jusqu'à la garde sur son chibre ardent, je me déhanche, me déchaine et j'adore ça. J'en profite pour l'embrasser encore. J'en profite peut etre un peu trop. J'ai un peu l'impression de mener la danse et d'oublier que je suis la soumise. Alors j'en redemande, je veux Le sentir au fond de moi et je Lui crie.   Reprenant son rôle de Maître il m'insulte, sa main droite se pose sur son cou, Il m'enserre en me signifiant qu'Il a bien compris mon envie, que je vais prendre comme jamais, que sa bite que je reclame réclame va me fourrer comme jamais... Bien qu'en dessous Il actif, très actif même.   Dans mon élan, je Lui parle mal, Il me gifle  une première fois, me rappelant qui est le Maître. S'enfonçant au fond de ma chatte, Il m'empêche de reculer du moindre millimètre. Puis Il me gifle une seconde fois. Je suis excitée comme jamais. Je continue de Le provoquer. Il m'attrape les joues entre ses doigts et vient violer ma bouche de sa langue bien large sans faiblir sur les coups de reins. Je n'en démords pas mais me laisse terrasser par la jouissance mais j'en réclame encore. J'aime sa queue et le lui dis, je la réclame. Il me prend plus fort encore, relevant une de mes jambes, rendant la pénétration plus profonde, pressant sur mes épaules pour me saillir plus fort que jamais, je jouis, encore et encore, il a complètement reprit le dessus et j'exulte tellement l'instant me paraît pur délice !  Nous baisons, il n'y a pas d'autre mot, longuement, jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Je veux Le faire jouïr lui aussi mais Il tient bon.  Et puis mon Maître passe ses mains sous mes fesses, Il me soulève doucement, passant d'abord sa main derrière mes fesses jusqu'à mon petit trou, Il y glisse un doigt, je comprends son envie, me redresse un peu, Il me guide, sortant ma queue de ma fente pour presser mon oeillet.     

       Séance au champagne - suite encore

     Et je suis prise d'une furieuse envie, j'ai envie de sentir sa queue en moi, au plus profond de moi. Je resdescends donc doucement sur son sexe tendu et dur. Le passage m'arrache malgré tout un cri. Un unique cri de douleur puisque tout le reste n'est que plaisir. Une fois saa queue en moi, cherchant une nouvelle position, je passe mes jambes par dessus ses épaules et sur le haut de son siège, je m'offre à Lui comme jamais, ne gardant aucune sécurité pour la sodo, Il peut m'enculer à loisir, comme un sauvage s'il le désire et c'est même carrément ce que j'esère qu'il va faire.   Je n'ai jamais été aussi ouverte pour accepter son sexe et le plaisir est vraiment très intense. Je me redresse bien, pose mes mains sur ses genoux et je me mets à bouger. Mon Maître me dit qu'Il apprécie, Il rejette même la tête en arrière. Et je comprends que ça Lui plaise tant parce que moi je le sens à l'intérieur. Je sens qu'à chacun de mes va et vient il se décalote. J'avais jamais senti ça avant, un vrai plaisir en ce qui me concerne.    Je trouve le rythme, nous le trouvons, la manière, Il dirige mes mouvements, mes cris s'amplifient. Je n'en peux plus, mon souffle est entrecoupé de hurlements, mon vagin et mon cul se serrent sur sa queue. Je l'étreins de mes bras et puis je pars, loin, très loin encore, Il me serre fort contre Lui il tient bon mais je sais que je vais l'avoir ou plutôt qu'il va parvenir à jouir encore dans cette situation où il contrôle tout parfaitement, et c'est ce qui arrive, il jouit à son tour dans mon cul. Nous jouissons, ensemble, il hurle à son tour, je le sens se contracter, sa queue gonflant une dernière fois, il me serre fort, j'adore ce moment, l'intimité est complète, nous ne faisons plus qu'un ! Ouff ! Nous sommes éreintés, essoufflés mais comblés ! Comme jamais ! 

    Séance au champagne - suite encore


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :